Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
24 novembre 2023

Législatives aux Pays-Bas : Geert Wilders, un signal inquiétant pour l’Europe

Le parti de l’islamophobe Geert Wilders a recueilli un quart des voix, dans un contexte où les mouvements d’extrême droite ne cessent de progresser sur le continent.

pays_basC’est avec une joie non dissimulée que Marine Le Pen a salué le résultat des élections du 22 novembre aux Pays-Bas et la victoire d’un de ses plus vieux amis sur la scène européenne. "Félicitations à geert Wilders et au PVV pour leur performance spectaculaire aux législatives qui confirme l’attachement croissant à la défense des identités nationales, a tweeté la présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale. C’est parce qu’il est des peuples qui refusent de voir s’éteindre le flambeau national que l’espoir du changement reste vif en Europe."

La victoire du Parti pour la liberté (PVV) et de son leader islamophobe à la crinière blanche est un coup de tonnerre non seulement aux Pays-Bas, mais également en Europe. Selon les médias nationaux, lui-même ne s’attendait pas à obtenir 37 sièges (23,5 % des voix) sur les 150 que compte la "Seconde chambre", l’Assemblée nationale locale. C’est plus du double que lors du précédent scrutin, en 2021 (17 sièges, 10,8 %). L’alliance formée par les socialistes et les Verts, à la deuxième place, plafonne, à 25 sièges.

Il semble peu probable que Geert Wilders, qui profite d’une focalisation des débats sur l’immigration, prenne la tête d’un gouvernement, tant son style et ses idées suscitent le rejet des autres partis. Il veut arrêter les livraisons d’armes à l’Ukraine ; ne cache pas sa sympathie à l’égard de Vladimir Poutine ; vouait encore récemment une haine publique à l’islam ; et défend, contrairement à Marine Le Pen, le principe d’une sortie de son pays de l’Union européenne (le "Nexit"). Il n’est toutefois pas exclu, à ce stade, qu’il fasse partie d’une coalition regroupant des partis allant de la droite à l’extrême droite.

Le test des élections européennes

De telles alliances dirigent plusieurs pays membres de l’UE : la Suède, la Finlande et l’Italie, ainsi que la Slovaquie du populiste pro-russe Robert Fico et la Hongrie de Viktor Orban. En Allemagne, l’AfD est sur une pente ascendante : 20 % d’intentions de vote pour l’ensemble du pays et une montée en puissance dans les Landers, aussi bien à l’Est (plus de 30 % pour les régions de Thuringe, Saxe et Brandebourg, où auront lieu des élections l’année prochaine) qu’à l’Ouest. Au Portugal, où le gouvernement socialiste a démissionné face à des accusations de corruption, le nouveau parti d’extrême droite, Chega, dépasse, lui, les 15 %.

Tous comptent engranger de bons résultats aux élections européennes de juin prochain. "La proportionnelle par listes en fait des scrutins défouloirs pour les anti-européens et sont assez propices aux partis nationaux-populistes, rappelle Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques à la fondation Jean Jaurès. Il sera intéressant de voir, après le résultat, si le PPE (qui regroupe les droites européennes) continue à faire mieux que l’ensemble des partis de droite radicale (le groupe Identité et démocratie – celui du RN – et celui des Conservateurs et réformistes européens – de la Première ministre italienne Giorgia Meloni)."

La surprise Geert Wilders au Pays-Bas, alors qu’il n’a rien d’un nouvel acteur politique, est un signal bienvenu pour Marine Le Pen, actuellement en tête des intentions de vote pour l’élection présidentielle française. "Elle constate une tendance qui laisse présager de bonnes choses pour son parti et elle, estime Jean-Yves Camus. Mais il ne faut pas oublier que ce sont les contextes nationaux qui font, in fine, l’élection." Et celle du prochain chef de l’État français n’interviendra que dans trois ans et demi, au printemps 2027. (selon "L'Express")

Les hollandais vont--ils accepter longtemps la volonté de Geert Wilders de faire sortir les Pays-Bas de l'Europe ? A voir...

Publicité
Commentaires
A
A noter que la terreur imposée par la mafia marocaine de la drogue qui est allée jusqu'à menacer la famille royale a pu contribuer au bon score de Wilders.
Répondre
K
L'extrême-droite est en train de flinguer l'Europe !
Répondre
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Derniers commentaires
Archives
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Visiteurs
Depuis la création 2 241 676
Publicité