lundi 27 juin 2022

Des millions de cas de "fièvre" confirmés en Corée du Nord

Des épidémies de typhoïde ou de choléra en même temps qu'une vague Covid !

cor_eLa Corée du Nord est confrontée à ce qu’elle appelle une épidémie de "maladie intestinale inconnue". Il pourrait s'agir d'une forme de choléra ou de typhoïde.

L’Agence centrale de presse coréenne (KCNA), contrôlée par l’État, annonce, sans toutefois fournir de détails supplémentaires, que la ville portuaire de Haeju est confrontée à une "épidémie entérique grave".

Au moins 800 familles et 1.600 personnes atteintes par cette "épidémie entérique aiguë" ont également reçu une aide médicale dans la province du Hwanghae dans le Sud où se situe la ville de Haeju .

Selon Reuters, les autorités sud-coréennes estiment que la mystérieuse épidémie a probablement été causée par le choléra ou la typhoïde, deux maladies bactériennes contractées par de l’eau ou des aliments contaminés.

Cette nouvelle épidémie exerce en tout cas une pression supplémentaire dans un pays déjà en proie à une vague de nouveaux cas Covid. 

La Corée du Nord a enregistré ce lundi "18 820 nouveaux cas de fièvre" tandis qu'elle doit faire face à la première épidémie officielle de COVID-19, a annoncé lundi l'agence de presse officielle nord coréenne KCNA.

Dimanche, l'agence de presse avait détaillé les efforts de prévention, y compris la mise en place de mesures de quarantaine pour faire face à cette situation. Une campagne de "dépistage intensif pour tous les résidents" ainsi qu' "une surveillance spéciale des personnes vulnérables telles que les enfants et les personnes âgées" sont désormais en vigueur pour limiter la propagation de l'épidémie. Des travaux de désinfection sont en cours, y compris des eaux usées, pour assurer la sécurité de l'eau potable, indique le média.

KCNA avait signalé dimanche 19 310 nouveaux cas de fièvre supplémentaires, sans préciser combien de ces patients avaient été testés positifs pour le coronavirus.

Plus de 4,6 millions de personnes auraient ainsi présenté des symptômes de fièvre depuis que l'épidémie de Covid a été reconnue pour la première fois à la mi-mai. Au 19 juin, 73 décès liés à cette "fièvre" avaient été signalés par KCNA. Comme il est impossible de vérifier de manière indépendante les chiffres des contaminations et les guérisons signalés par les médias d'État nord-coréens, les cas de fièvre liés à la maladie intestinale restent bien difficiles à définir parmi les millions de cas de fièvre...

L’Organisation mondiale de la santé avait laissé entendre au début du mois que la situation en Corée du Nord pourrait s’aggraver. Le chef des urgences de l’OMS, Michael Ryan, avait toutefois déclaré que l’Organisation mondiale n’avait pas accès à des données fiables en provenance de Corée du Nord. Les offres de l’OMS, de la Corée du Sud et des États-Unis d’envoyer des vaccins et une aide médicale en Corée du Nord ont été rejetées ou se sont heurtées au silence du régime de Kim Jong Un.  (selon Martial Mehr, journaliste à "L'indépendant")

Posté par jl boehler à 04:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,