Dans le bulletin municipal de Villé (n° 26 de janvier 2006) je signais un article concernant l'agriculture à Villé.

A noter que la commission Agriculture-Forêt (dont j'étais le président) a initié la création de la C.C.A.F. (commission communale d'aménagement foncier) placée sous la présidence d'un juge du tribunal de Sélestat et du maire de Villé. Cette commission s'est réunie l'une ou l'autre fois, a même réalisé une sortie sur le terrain, s'est déclarée compétente pour l'entretien des chemins ruraux... puis plus rien. Le maire de Villé n'a plus jamais réuni la commission qui pourtant, n'ayant pas été dissoute, existe toujours. Et ceci malgré mes courriers en tant que représentant des propriétaires forestiers dans cette commission !

vill_3Quant aux chemins ruraux, ils sont restés en l'état et certains sont même devenus impraticacles favorisant ainsi l'extension des friches agricoles et forestières (Sonnenbach, Gänslach, Wirbelspach entre autres). Rappelons à ce sujet que le droit local Alsace-Moselle désigne les propriétaires riverains pour entretenir les chemins, sauf si la commune ne reverse pas à ces propriétaires le produit de la chasse (bail). Villé est dans cette exception, et la commune se doit donc d'entretenir les chemins, ce qui est hélas rarement le cas.

Agriculture

Un rappel (DNA du 1/10/2014)

DNA

Et un rappel (journal "L'Alsace" du 22 juillet 2015) :

alsace1

alsace2

alsace3Et aujourd'hui l'affaire des chemins ruraux n'est toujours pas réglée ! la commune encaisse les recettes des locations de chasse, mais n'entretient toujours pas les chemins ! Et dans deux ans, au renouvellement des baux de chasse, que se passera-t-il ? L'affaire de l'entretien des chemins ruraux sera-t-elle réglée, ou des citoyens villois porteront-ils l'affaire devant les tribunaux le moment venu ? ou refuseront-ils de laisser à la municipalité la part du produit de la chasse qui leur revient ? A l'heure actuelle, tout reste possible.

a9Chemin barré pendant plus d'un an !

a3Chemin communal du Wirbelspach : mais où est-il ?

a4Des barrières naturelles naturelles de plus en plus fréquentes !

a5Chemin alluvionné !

a6Ce qui reste d'un chemin, en cas de forte pluie... emprunté par des truites vagabondes ?

a7On peut heureusement retrouver le tracé des chemins grâce à l'ancienne signalisation du Club Vosgien !

interditEt quand un chemin est praticable, on l'interdit (histoire de prévoir des compétences pour les futures "brigades vertes" ?)

 

Et tout ça, c'est sur des chemins communaux de Villé, figurant comme tels au cadastre, dont l'entretien revient à la municipalité qui encaisse les baux de chasse !

Villois, exploitez vos forêts tout en achetant votre bois de chauffage !