Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
22 septembre 2020

Suisse : l'état fédéral sous pression

Malgré le nombre croissant de cas de coronavirus dans de nombreux cantons, le commerce, l'industrie du voyage, les syndicats et de nombreux politiciens demandent que la stratégie actuelle face à l'épidémie soit repensée. Le nombre de cas est en augmentation dans de nombreux cantons.

b_le

Au vu de la situation, la Conférence des autorités sanitaires cantonales recommande d'étendre l'obligation de porter des masques. Le commerce, l'industrie du voyage, les syndicats et de nombreux hommes politiques voient les choses dans l'autre sens, comme l'écrit le "Sonntags Zeitung". Ils appellent à repenser la stratégie actuelle face au coronavirus. Les demandes vont de la suppression des masques obligatoires dans les magasins à l'approbation des tests rapides et à la réduction des périodes de quarantaine.

La Confédération et les cantons peuvent difficilement ignorer le large front qui en résulte. Le directeur de l'association professionnelle, Hans-Ulrich Bigler, a qualifié d'incompréhensible l'utilisation obligatoire de masques par certains cantons dans les magasins des PME. Les règles de distance et d'hygiène nécessaires pourraient déjà être respectées grâce à des concepts de protection stricts. Avec l'obligation de porter un masque, une partie considérable de la clientèle des magasins suisses serait chassée.

Les hommes d'affaires, les politiciens et les syndicalistes estiment également qu'il est nécessaire d'agir en ce qui concerne les longues périodes de quarantaine. M. Bigler a demandé à la Confédération et aux cantons de proposer des autotests et des tests rapides de masse. Le conseiller national du PDC, Martin Candinas, a donc déjà soumis une interpellation. Il y préconise des "solutions simples et pratiques", c'est-à-dire des tests rapides en faveur d'une quarantaine raccourcie.

Cependant, l'OFSP et la Task Force scientifique Corona restent sceptiques quant aux tests rapides. Certains d'entre eux ne sont "pas encore certifiés ou suffisamment validés". Il faudra encore plusieurs semaines avant qu'un test rapide suffisamment validé soit disponible.

Pendant ce temps, dans les départements français voisins, on combat le coronavirus à coups de recours aux tribunaux ! 

Publicité
Commentaires
Publicité
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Derniers commentaires
Archives
Différences : le blog de Jean-Louis BOEHLER
Visiteurs
Depuis la création 2 241 676
Publicité