Le 28 août, la presse annonçait la suspension de ce service de transports à la carte dans la vallée de Villé. Voir aussi le message du même jour : Taxival suspendu : de qui se moque-t-on ?

taxival

Et déjà des usagers de ce service se plaignent de ne pas savoir comment se déplacer à partir du 1er septembre ! Et des salariés de l'entreprise gestionnaire de ce service craignent pour leur emploi. Le bruit de 1, 2 ou même 3 emplois menacés court !

Et pourtant lundi, 26 août, cette société du val de Villé faisait paraître l'annonce suivante :

Embauche conducteur / conductrice de navette de moins de 9 personnes (H/F)

La société Transarc Bastien spécialisée dans le transport scolaire et extrascolaire recrute un(e) conducteur / conductrice de transports scolaires en microbus (VL) : Sur les secteurs de Triembach-Au-Val, Villé. CDI à temps partiel (environ 15h par semaine) idéal pour un complément d'activité ou de retraite, à pourvoir en septembre 2019 Titulaire Permis B depuis plus de 10 ans.

Principales missions : - Maitriser réglementation du transport de personnes. - Préparer le véhicule, repérer le parcours, et prévoir les aléas. - Vérifier les titres de transport. - Contrôler l'état de fonctionnement du véhicule. Savoir être : - Sens relationnel, contact - Sens des responsabilités - Ponctualité. Possibilité d'évolution au sein de la société (passage permis D,...) Salaire x 13 mois + primes.

On croit rêver !

Elus responsables (représentants du canton de Mutzig/Villé au conseil départemental : Bierry, Mozziconacci, communauté des communes : Riebel, président, Frantz, président de la commission transports), allez-vous enfin prendre le taureau par les cornes, régler ce problème qui touche toute la vallée de Villé et veiller à la défense du service public un peu trop souvent démantelé dans la ruralité ? Quant à l'emploi, je ne vous ai jamais vu le défendre.