Les menaces de fermeture de services mises à exécution

schirmeck_clinic_st_luc

On a appris ce mardi après-midi, de source syndicale, que les menaces qui planaient sur la fermeture du service de chimiothérapie et la polyclinique de la clinique Saint-Luc de Schirmeck seraient mises à exécution.

Pour le premier des services, la ligne de crédits de 99 000 € serait effectivement éteinte, sans compensation. Cela pourrait donc concourir à sa fermeture.

Pour la polyclinique, c’est une baisse de dotation régionale de 292 000 € qui mettrait en danger ce service d’urgences jugé essentiel dans cette vallée.

L’ARS avait parlé, en décembre, d’un délai de six mois quant à ces mesures.

Un coup dur supplémentaire pour nos vallées, classées "zones de montagne et régions défavorisées".