Polémique après l’escapade amoureuse d’un ministre de Mohammed VI en France

Maroc_escapade_ministre

Au Maroc, la polémique a pris une autre tournure après l’escapade amoureuse d’un ministre du gouvernement, filmé, main dans la main, avec une fille, en France.

Les images ont fait le tour de la toile dans le royaume, au point de soulever une polémique sans précédent. Notamment sur la différence d’âge et surtout sur le fait que la femme « n’était pas voilée ». Poussé jusqu’à ses derniers retranchements, le ministre en question a été contraint de s’expliquer. Selon le site Bladi.net, dans une interview accordée au site arabophone Al3omk, le ministre issu du Parti Justice et Développement n’a pas cherché à démentir cette relation. Il a confirmé sa liaison avec cette jeune femme qui est sa « fiancée ».

Le ministre, regrettant que l’on s’attaque à sa vie privée, précise que cette vidéo date de juillet dernier, un mois après leur fiançailles. Ajoutant rendre toujours visite à sa famille lors d’évènements, notamment religieux, le ministre lance : « Nous sommes fiancés, avec tout ce que cela implique au niveau légal, social et religieux ». Et d’ajouter : « Ce n’est un secret pour personne et les membres de ma famille sont au courant ».

À la question de savoir comment se fait-il que lui, ministre, issu d’une formation islamiste, se promène avec sa fiancée qui ne porte pas le voile, la réponse du dignitaire est sans appel. Le ministre qui affirme vivre depuis quelques années une relation conflictuelle avec son épouse, et dont le divorce n’est pas encore définitivement prononcé, a en effet rétorqué que le voile n’est pas un critère de religiosité ou une preuve de bonne conduite.