Grisés par l'alcool, des touristes sont de plus en plus tentés de sauter dans la piscine depuis leur balcon d'hôtel. Un petit jeu pouvant mener à la mort.

balconing

Des touristes morts ou grièvement blessés après avoir sauté de leur balcon: le «balconing» fait à nouveau des ravages dans les îles Baléares, prévient un médecin spécialiste du sujet. Après deux ans de recul suite à des campagnes de prévention, ce phénomène revient en force dans l'archipel espagnol, selon Juan José Segura, chirurgien à l'hôpital Son Espases de Palma de Majorque, capitale des Baléares.

Le «balconing» désigne le fait pour des touristes, notamment britanniques ou irlandais et souvent très alcoolisés ou drogués, de sauter du balcon de leur hôtel pour tenter de plonger dans la piscine ou de gagner un autre balcon. Cette pratique très dangereuse vient souvent de défis que se lancent ces touristes en vacances festives dans l'archipel.

 10 à 15 cas chaque été

balconing1

Au moins six cas de victimes de «balconing» sont arrivés à l'hôpital du docteur Segura depuis le début de l'année, concernant des Britanniques, des Irlandais et un Français, dit-il. Trois sont morts et les autres ont été grièvement blessés, paralysés pour certains. C'est déjà plus qu'en 2016 et 2017 réunies, où l'hôpital avait recensé six cas au total dont aucun mortel.

«Il semble que cette année ne va pas être comme les précédentes et que nous allons revenir à la tendance initiale des années 2010-2015, avec 10 à 15 cas chaque été», affirme Juan José Segura, auteur d'une étude sur le «balconing». Ses chiffres ne concernent que son hôpital, ce qui peut laisser penser que d'autres cas ont lieu dans le reste de l'archipel. La police et le gouvernement régional ne sont pas en mesure de donner de chiffre global des cas de «balconing» cette année.

Dans l'archipel, rien que cette semaine, trois personnes sont tombées d'un balcon. La police enquête sur ces cas, qui pourraient ne pas tous être liés au «balconing». Mercredi, un Irlandais de 14 ans a fait une chute mortelle du balcon d'un hôtel où il logeait avec sa mère à Majorque, a indiqué la Garde civile. Il semble qu'il «jouait sur le balcon» et est tombé, a déclaré un porte-parole.

 60% de Britanniques

balconing2

Le même jour, sur l'île d'Ibiza, un jeune homme d'une vingtaine d'années est tombé d'un balcon dans des circonstances pour l'heure inconnues. Il est hospitalisé dans un état grave. Selon des médias britanniques, il s'agirait d'un conseiller municipal de Londres. Et vendredi, sur l'île de Formentera, les services d'urgence ont pris en charge un autre homme d'une vingtaine d'années tombé d'un balcon.

L'étude de Juan José Segura, faite sur la période 2010-2015, a recensé 46 patients traités dans son hôpital après un «balconing». Plus de 60% étaient Britanniques, loin devant les Allemands et les Espagnols.