Le Maroc perd la bataille face au trio nord-américain

Mondial_2026_FIFALe Maroc est tombé armes à la main, ce mercredi, dans la course à l'organisation du Mondial 2026. Le Congrès de la FIFA qui s'est tenu à Moscou, à la veille de la Coupe du Monde en Russie a plutôt opté pour le bloc américain.

Le verdict est finalement tombé, ce mercredi 13 juin à Moscou, lors du 68e Congrès de la Fédération internationale de football association (FIFA). Cette première attribution de l'organisation de la coupe du monde sous l'ère Gianni Infantino a en effet connu un engouement particulier. En lieu et place de la vingtaine de personnes du Comité exécutif de la FIFA qui avait droit au vote, ce scrutin a été ouvert au Congrès, c'est-à-dire à toutes les fédérations du football mondiale.

Ainsi, sur les 203 membres du Congrès qui ont pris part au vote pour l'attribution du Mondial 2026, la liste "United 2026", constituée par le trio nord-américain Etats-Unis/Canada/Mexique, a remporté le scrutin avec 67% des voix, au détriment du Maroc.

En dépit de l'espoir entretenu par les Africains d'organiser un second Mondial après celui de l'Afrique du Sud en 2010, le jeu était presque fait. Car lors de l’évaluation des deux dossiers le mois dernier, le trio américain avait obtenu une note de 4 sur 5, quand le Maroc avait de son côté été évalué à 2,7 sur 5.

Notons que le Mondial 2026 est le premier qui se jouera à 48 équipes. Ce scrutin constitue le cinquième auquel le Royaume chérifien participe, mais les résultats n'ont jusque-là pas évolué pour le pays du Roi Mohammed VI.