L'animal emblématique de l'Alsace, autrefois menacé d'extinction, est de nouveau si nombreux qu'il en résulte des problèmes.

cigognePlusieurs grands médias en ont parlé : la cigogne, sauvée de l'extinction, commence à causer des problèmes en Alsace. D'une part, beaucoup de grands nids sont maintenant une menace, d'autre part, et la présence massive de ces élégants oiseaux est une menace pour d'autres espèces. Pourtant personne ne penserait à prendre des mesures contre la cigogne.

Les problèmes sont multiples, particulièrement à Munster, où les cigognes ont maintenant installé en quelque sorte leur quartier général. Les nids, souvent lourds de plusieurs centaines de kilos, obstruent les cheminées, bloquent le fonctionnement des systèmes d'eau chaude et peuvent même conduire à l'accumulation de gaz d'échappement et dans le pire des cas, à l'empoisonnement au monoxyde de carbone. Sans compter la contamination fécale à grande échelle.

cigogne4

De plus, la grande faim des grandes et petites cigognes était un danger pour d'autres espèces: une cigogne adulte a besoin d'environ un demi-kilo de nourriture chaque jour. Grenouilles, insectes, petits mammifères - tout y passe, même les poussins du grand courlis, espèce alsacienne autrefois nombreuse, aujourd'hui menacée, car les cigognes mangent systématiquement sa progéniture.

Mais que faire pour atteindre l'équilibre ? Alors que la cigogne ait été en danger pendant longtemps, elle est maintenant de retour à la maison et redevient pour l'Alsace un symbole au même titre que les maisons à colombages et les vignobles. Les experts se creusent la tête, car contrairement au loup, par exemple, il n'y aura jamais de lobby anti-cigogne, et l'oiseau est trop ancré dans la culture alsacienne. Il est pratiquement impossible de changer les habitudes des cigognes, car ces animaux ont un mode de vie précis dans les lieux où ils nichent, où ils vivent, où ils peuvent se reproduire en paix. En raison des hivers toujours plus chauds, il y a même beaucoup de cigognes qui ne volent plus vers le sud, mais qui restent sédentaires en Alsace.

Un vrai défi pour la conservation de la nature et les écologistes !  En attendant, cependant, tout le monde est heureux que la survie des cigognes ait été assurée. La façon dont ça se passe, on verra...

cigogne2