jeudi 31 mai 2018

L’institut Actiscience propose l'escargot

Le réseau anti-arnaque, avec siège à Bressuire, signale...ACTISCIENCE

alerte

Posté par jl boehler à 04:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 30 mai 2018

Le site mérovingien d'Audun-le-Tiche

Trois raisons pour visiter ce site près de la frontière luxembourgeoise !

audun

1. Un site unique dans le Grand Est

Mise au jour dès la fin des années 1960, la nécropole mérovingienne d’Audun-le-Tiche composée de plus de deux cents sépultures datées du VIIe siècle mais également des vestiges d’un fanum (temple) et d’un puits votif gallo-romains, est le plus grand site mérovingien mis au jour et ouvert au public dans le Grand Est.

Depuis 2016, le site qui comprend également le calvaire créé par les mineurs de fer en 1952, est classé monument historique.

Même si les collections, des milliers d’objets (armes, bijoux, etc.) retrouvés dans les sépultures attendent encore un lieu d’exposition adéquat ( lire ci-dessous ), la visite du site soigneusement entretenu par les bénévoles de la Société d’archéologie et d’histoire locale audunoise ( Sahla ) offre une première approche des us et coutumes des civilisations du VIIe siècle. La visite est aussi désormais enrichie par un support multimédia avec, par exemple, une vidéo des fouilles dans les années 1970.

2. Un voyage dans l’histoire locale

Les visites proposées par les membres bénévoles de la Sahla ne s’arrêtent pas à l’histoire antique autour de la nécropole. L’association accompagne également des balades commentées à la découverte de tout le patrimoine d’Audun-le-Tiche de l’époque gallo-romaine à l’histoire contemporaine.

Trois parcours à travers les siècles sont possibles pour découvrir, entre autres, les traces d’un aqueduc gallo-romain, du château des Malberg daté du Moyen-Age, de la faïencerie Boch (née en 1748) ou du puits de la mine Saint-Michel (creusé en 1902)…

3. C’est gratuit et ouvert à tous

Jusqu’au mois d’octobre, les visites guidées sont proposées gratuitement, sur réservation auprès de la Sahla ; elles s’adressent à tout public y compris scolaire.

Le site de la nécropole sera également ouvert au public à l’occasion des Journées de l’archéologie, les 16 et 17 juin, de 14 h à 18 h.

audun_le_tiche_moselle_vue_generale_cpa

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 29 mai 2018

Brésil : grève des routiers

Malgré la mobilisation de l’armée !

br_sil1

La crise des routiers empire au Brésil, où l'on proteste contre l'augmentation du prix de l'essence. Au sixième jour de grève et de mobilisation nationale, le pays est paralysé par des barrages routiers. Manque d'approvisionnements, pénuries d'essence… Même la décision du gouvernement de mobiliser l'armée pour débloquer les routes n’a pas pu changer la donne.

La protestation ne faiblit pas et prend chaque jour plus d'ampleur. Six cents barrages routiers ont été dénombrés dans tout le pays. Pour tenter de réduire la pénurie d'essence qui touche notamment les aéroports, l'armée a mis en place des escortes de camion-citerne pour qu'ils aient accès aux raffineries. Supermarchés et restaurants commencent à manquer de produits frais et le prix des denrées explose dans certaines régions.

Les négociations entre les syndicats de routiers et le gouvernement traînent. Elles n’ont pas permis pour l'instant de débloquer la situation. A huit mois de l'élection présidentielle, Michel Temer, déjà très impopulaire, n'a pas réussi à faire lever les barrages, et ce malgré un décret permettant à l'armée d'intervenir et de faire usage de la force. Une décision très critiquée par les syndicats de routiers et jugée « inadmissible » par Amnesty International.

Pour tenter de faire plier les routiers, souvent appuyés par leurs patrons, le gouvernement a également décidé d'appliquer des amendes de plus de 25 000 euros par jour de grève à l'encontre des entreprises de transport. Le mouvement de protestation ne semble pourtant pas prêt de s'arrêter.

br_sil

br_sil3

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 28 mai 2018

Plan local d'urbanisme intercommunal (PLUi)

A Villé, les élus n'ont rien compris !

PLUi1

Lundi, 14 mai, lors d'une réunion du conseil municipal, monsieur le maire a "présenté" d'une voix à peine audible un document pour la confection d'un PLU intercommunal. Comme les documents n'avaient été distribués aux conseillers qu'au début de la réunion, même eux n'ont pu ni débattre ni se prononcer. D'ailleurs, même ceux de la majorité du maire, ont reconnu que la présentation était mauvaise. Seule annonce positive : une réunion publique, le 19 septembre 2018 à 20h00 à la salle festive de l'école primaire de Villé.

PLUi4

Si l'impréparation est la même qu'en ce 14 mai, les citoyens de Villé et de ses vallées risquent d'obtenir un document sans queue ni tête, allant contre les aspirations de la population, qu'elle paiera malgré tout à travers les impôts. L'illisibilité  n'amènera qu'à favoriser quelques intérêts particuliers aux dépens de l'intérêt général. 

Pour éviter une telle situation, je présenterai très régulièrement de façon hebdomadaire des informations concernant ce PLUi, celles que le premier magistrat a été dans l'incapacité de donner !

PLUiUne des grandes modifications proposées par les conseillers municipaux de Villé 

PLUi9Prochain article : SCOT, zone de montagne, schéma interrégional du massif vosgien et PLUi !

Le programme complet des réunions publiques dans la vallée

PLUi9

Posté par jl boehler à 04:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 27 mai 2018

Le soleil revient

Oui dans quelques semaines déjà le Marché Paysan, Artisanal et Artistique des Remparts de Dambach la Ville va revenir en force et ceci tous les lundis de l'été, avec ses visites guidées , ses plus que 30 exposants, ses concerts et ses soirées tartes flambées et dégustations des meilleurs crus .
Merci d'avance de votre soutien. 
Bien cordialement
Gilbert BECK

beck1

Posté par jl boehler à 00:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 26 mai 2018

Le PS et la taxe d'habitation

Un communiqué du parti socialiste et des élus des groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat.

taxe

Posté par jl boehler à 05:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 25 mai 2018

Algérie : Amnesty International demande la libération d'un blogueur

Le blogueur Merzoug Touati est en détention depuis plus d’une année à Béjaïa (Bougie). Ce jeune homme risque une condamnation à mort pour «espionnage».

merzoug

Une accusation infondée, estime Amnesty International (AI) dans un communiqué rendu public hier : «Cette accusation est forgée de toutes pièces sur la base de publications en ligne.» L’ONG souligne que cette affaire ne fera que «ternir un peu plus le bilan de l’Algérie en termes de droits humains». L’organisation rappelle, dans ce sens, que Merzoug Touati «est inculpé de charges liées à un message publié sur Facebook et à une vidéo publiée sur YouTube qui, selon les autorités, ont encouragé les troubles civils».

Une charge qui ne tient pas la route, selon la même source : «Amnesty International a examiné les pièces judiciaires qui répertorient à titre de ‘‘preuves’’ les commentaires publiés par Merzoug Touati avant que son compte Facebook et son site internet ne soient supprimés. Elle a conclu qu’ils ne contenaient ni incitation à la violence ni appel à la haine, et que ses publications entraient dans le cadre de la liberté d’expression en lien avec son travail de journaliste citoyen.»

Pour AI, Merzoug Touati est «un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exprimé ses opinions pacifiques». «Chaque jour que Merzoug Touati passe en prison est un jour de trop et entache un peu plus le bilan de l’Algérie en termes de droits humains.

Il est absurde qu’un post exprimant une opinion pacifique sur Facebook puisse entraîner une condamnation à mort», affirme AI dans son communiqué. Merzoug Touati, lit-on dans le même communiqué, «incarne les rêves brisés d’une génération dans un pays où la liberté d’expression est régulièrement mise à mal»

A la veille du procès, Amnesty appelle les autorités algériennes à «libérer immédiatement ce prisonnier d’opinion dans l’attente de son procès pour ses publications en ligne». Il est à rappeler que Merzoug Touati, détenu depuis le 22 janvier 2017, se trouve actuellement à la prison d’El Khemis, à Béjaïa. Il a observé au moins trois grèves de la faim pour protester contre le prolongement de sa détention.

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 mai 2018

Le maire de Villé commente !

Il a craqué au bout de 14 ans !

frantz6

Cela fait 14 ans que mon blog attend ta visite, mon cher André ! Et voilà le moment arrivé ! Toi qui as répété bien souvent que tu ne consultais jamais mon blog, tu as enfin laissé un commentaire bien sympathique qui révèle ton intérêt soudain pour mes publications. Je retransmets ci-dessous ton écrit, très réfléchi, très pondéré et très réaliste :

"Dans deux ans le PS et JLB & Co pourront montrer aux Villois ce dont ils sont capables, enfin ! 
Ça les changera de rester dans l’opposition et de la critique facile ! 
On a hâte de connaitre leur programme pour les citoyens de Villé ! 
A bientot, deux ans c'est demain !"

Juste quelques remarques, mon cher André :

- Que vient donc faire le PS dans ta galère ? Je ne t'ai jamais reproché d'être un apôtre de LR (Les Républicains) qui plus est mode "constructif", ce que tu n'es pas.

- Rester dans l'opposition et la critique facile ? Je crois que j'ai déjà prouvé autre chose notamment pendant mes sept ans de mandat municipal. Peut-être est-ce même grâce à moi que tu es vice-président de la comcom puisque dès 2001, puis en 2008, j'ai revendiqué un tel poste pour le maire de Villé quel qu'il soit. Hélas, malgré tous tes efforts que je reconnais volontiers, tu n'as jamais été à la hauteur de la tâche.

- Quant à me représenter en 2020 ? Non mon cher, j'ai atteint largement la limite d'âge, tu en conviendras. Tout comme tu as atteint l'âge de ta retraite pour mieux garder tes petits enfants et écrire tes mémoires.

- Je suis sûr que des plus jeunes sauront prendre ta relève en reprenant les vastes chantiers que tu n'as pas su mener à terme. Alors, lis bien mon blog les prochains temps, car je vais te faire des propositions très concrètes à mettre en oeuvre, notamment au niveau du PLU intercommunal (document que tu as eu tant de mal à expliciter lors du dernier conseil, et d'une voix si fluette que tous tes colistiers se sont endormis).

Sans rancune, et à bientôt, mon cher André.

Posté par jl boehler à 03:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 mai 2018

Alerte à Mayotte : la terre tremble

Une activité sismique qui dure depuis deux semaines

mayotte

L’immense majorité des médias métropolitains semble totalement se désintéresser de l’issue de cette situation. Seuls des médias locaux et quelques médias réunionnais ou comoriens informent l’opinion sur ce qui se déroule là-bas.

La situation géographique de Mayotte dans le canal du Mozambique pourrait expliquer cette situation sismique hors-norme.

En effet, la source de cette activité serait la ride de Davie, qui est la ligne sous-marine de séparation du continent africain et de Madagascar. C’est cet étirement de la plaque qui serait à l’origine des séismes ressentis d’après certains spécialistes comme le docteur en géophysique Jean Roger.

Néanmoins Mayotte n’est habituellement pas soumise à de tels essaims de séismes, c’est-à-dire à une succession de tremblements de terre, comme c’est le cas en ce moment avec cette magnitude anormale. Effectivement, l’île aux parfums se situe en zone sismique modérée et il n’y a pas de grosse faille à proximité.

Une situation inédite et forcément inquiétante

Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) suit cette situation inédite de près. Depuis douze jours, chaque jour et chaque nuit, la terre tremble et la population panique.

Depuis le début des événements, les séismes ont généralement une magnitude supérieure à 4 sur l’échelle de Richter. Le pic de 5,8 a été enregistré le 15 mai et dans la nuit du 20 au 21 mai, trois secousses ont largement dépassé les 5 de magnitude. En effet, la plus grosse a été estimée à 5,5 par le BRGM. Le record de 5,2 de 1993 est donc pulvérisé !

Dans tous les cas, sur un territoire où de nombreuses habitations ne respectent pas les normes nationales et sont souvent construites dans des zones instables, la situation est potentiellement critique si de telles secousses se poursuivent. Les gens attendent dans l’inquiétude et les rumeurs enflent.

De son côté, la Préfecture est en alerte et informe le public sur les comportements à adopter. Elle indique par ailleurs sur son site internet que « l’activité sismique reste anormale et perdure, y compris dans la plage de magnitude des séismes pouvant être ressentis à Mayotte. »

Les Mahorais suivent les instructions (pas toutes, comme le fait de ne pas sortir de chez soi au début des vibrations) pour se protéger en cas de secousses et comptent sur leurs prières du Ramadan pour calmer la terre.

Posté par jl boehler à 03:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 22 mai 2018

Base militaire chinoise à Djibouti

Des lasers contre les pilotes US qui la survolent !

chine1L'armée de l'air américaine a lancé un avertissement à ses pilotes en Afrique. Selon le Pentagone, des lasers auraient été utilisés par la Chine contre les avions survolant sa base à Djibouti.

L’armée américaine affirme que les soldats chinois utilisent des lasers de forte puissance pour interférer avec les vols américains dans la région, a rapporté le South China Morning Post. Lors d’un point de presse jeudi, Dana White, porte-parole du Pentagone, a déclaré que les « incidents très graves » ont entraîné « deux blessures mineures », ajoutant que l’utilisation du laser chinois « représente une menace réelle pour nos aviateurs ». Les États-Unis demandent que la Chine fasse une enquête sur ce sujet. « C’est une affaire sérieuse. Et nous prenons cela très au sérieux » , a expliqué White. « Nous attendons de la Chine qu’elle mène une enquête approfondie ».

Camp Lemonnier est la seule base américaine permanente en Afrique et elle abrite environ 4.000 soldats. Ouverte en 2001, l’installation est devenue un point vital pour les opérations antiterroristes américaines, en particulier en tant que centre régional pour les missions de drones.

Des observateurs militaires chinois ont déclaré que l’utilisation de la technologie laser avait pour objectif d’effrayer les oiseaux près de son aérodrome ou de perturber les drones espion volant au-dessus, et non pas de viser des pilotes étrangers. L’analyste Zhou Chenming a déclaré au journal : « Les bases chinoises et américaines à Djibouti sont très proches, donc on pourrait déranger l’autre si les deux parties n’ont pas de mécanisme de communication approprié explique Newsweek. »

L’installation chinoise est la première base militaire outre-mer de Pékin, et se trouve à quelques kilomètres au nord du camp américain Lemonnier.

L’armée a publié un avis à ses pilotes, publié plus tard par la Federal Aviation Administration, les exhortant à « faire preuve d’une extrême prudence lorsqu’ils transitent près de la base chinoise  ».

Son emplacement dans le golfe d’Aden et la proximité du canal de Suez font de Djibouti un site stratégique important. Le gouvernement a une politique libérale vis-à-vis des bases étrangères, et la France, l’Espagne et le Japon sont aussi implantés dans le pays.

Posté par jl boehler à 00:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,