mardi 16 janvier 2018

Elzach : incendie de l'ancienne école primaire

Un voisin vigilant a pu donner l'alerte

elzach1

Samedi soir, le 13 janvier, un incendie s'est développé dans le bâtiment de l'ancienne école primaire de Elzach-Yach, où des locaux étaient utilisés par les associations locales (salles techniques, salles de réunions, etc...)

Un feu avait éclaté dans une pièce technique à l'étage et une épaisse fumée s'échappait du grenier. Le service d'incendie volontaire Elzach a été alerté peu après 20 heures et est intervenu avec sept véhicules, car il n'y avait pas d'informations précises sur l'étendue du sinistre.

L'attaque du feu a été effectuée de deux côtés, plusieurs unités de protection respiratoire sont entrées dans le bâtiment. Une fumée forte et piquante rendait difficile d'aller de l'avant et de détecter les incendies. Dans une pièce, un feu ouvert a été trouvé et immédiatement éteint. Une tentative a été faite pour minimiser les dégâts d'eau qui en résultent car la pièce est située directement au-dessus du Bernhardus Hall. Selon le service d'incendie, les briques réfractaires n'ont pas résisté à la chaleur. Cette eau d'extinction a été en grande partie enlevée par les pompiers avec un aspirateur d'eau.

Au départ, 45 pompiers et femmes de la police départementale d'Elzach étaient sur les lieux. En raison du développement important de la fumée, 15 autres hommes équipés d'appareils respiratoires ont été envoyés en renfort par le département d'Oberprechtal. Quatre sapeurs-pompiers de Waldkirch sont intervenus dans les combles, équipés d'une caméra thermique. 

Une femme pompier de l'équipe de protection respiratoire a été transportée à l'hôpital par mesure de précaution.

Les barrages étaient en service jusqu'au dimanche 14 janvier, à 3 heures du matin. 

Le feu a été découvert en temps utile grâce à la vigilance d'un voisin. Une propagation du feu sur le toit du bâtiment majestueux a pu ainsi être évitée. Comme l'a annoncé le commandant adjoint Joachim Gäßler, l'incendie a également été arrêté par un plafond en béton. Les salles ont été complètement nettoyées par les pompiers après la lutte contre les incendies.

A propos de la cause de l'incendie, la police n'a pas pu donner d'informations précises. Cependant, elle a annoncé que, selon les premières constatations, elle a suppose un défaut technique dans la salle technique. La preuve d'une intrusion violente dans le bâtiment n'a pas pu être déterminée par la police. Il y a eu des dommages matériels importants. Cependant, le montant exact ne peut pas être évalué, notamment en raison des dommages causés par les eaux dans les étages inférieurs.

elzach

Posté par jl boehler à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,