lundi 24 septembre 2018

RN59 : Le maire de Châtenois ne comprend pas ce qui bloque...

... nous, si !

rn596Ce samedi, la presse se fait l'écho d'une doléance du maire de Châtenois au Préfet ! Pourquoi la RN 59 et le contournement de Châtenois bloquent-ils ?

1) Sur la forme :

Pour obtenir quelque chose des pouvoirs publics, il faut y aller rassemblés ! Ce n'est pas le cas : à la mairie de La Vancelle, on a une vue toute autre en ce qui concerne la RN 59. Les maires du Val d'Argent ne se sentent pas concernés si on n'envisage pas une nouvelle route Lièpvre - Val de Villé. Ceux de la vallée de Villé sont aux abonnés absents.

Et au sommet de l'Etat, le ministère des transports est devenu un "bureau annexe" du ministère de la transition écologique. Hulot n'a pas fait avancer le projet, et De Rugy ne le fera pas plus. La sécurité des papillons prime sur celle des usagers.

2) Le projet : 

La défense d'un projet commun avait été proposée et acceptée par la grande majorité des élus à partir de 1998, à l'initiative de l'association RN59 Sécurité : un axe est-ouest cohérent avec une nouvelle route Lièpvre - Val de Villé et un contournement de Châtenois à 2x2 voies. De reculade en reculade, le nouveau tronçon Lièpvre - Val de Villé a été abandonné, le contournement de Châtenois a été réduit à 2x1 voie. Voilà qui n'intéresse plus personne. Normal non ?

Et ce n'est pas la harangue du maire de Châtenois qui y changera quoi que ce soit ! 

rn597

Posté par jl boehler à 08:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 23 septembre 2018

Freddy Quinn

Les Plus Belles Chansons de Freddy Quinn

freddy

Posté par jl boehler à 04:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 22 septembre 2018

Chute mortelle d'un blogueur à Hambach

Un déploiement policier massif se déroule en forêt de Hambach, entre Aix-la-Chapelle et Cologne, pour évacuer des écologistes qui tentent d’empêcher l’extension d’une mine de charbon géante. Mercredi 19 septembre, Steffen, un jeune blogueur est mortellement tombé d’une cabane.

stefen

Proche des milieux écologistes allemands, il couvrait depuis déjà plusieurs mois la vie des habitants de la Zad de Hambach. Ces militants s’opposent à la destruction de la forêt millénaire de Hambach, dans l’ouest de l’Allemagne, menée par la compagnie électrique RWE pour étendre une mine de charbon géante à ciel ouvert.

Ce mercredi 19 septembre, cela faisait sept jours que le jeune photojournaliste suivait l’évacuation surdimensionnée — 3.500 policiers, canons à eau, chevaux, hélicoptères — des quelque 150 militants de la Zad et de leurs 51 cabanes perchées dans les arbres. Peu avant 16 heures, il a chuté d’un pont suspendu entre deux cabanes, à 14 mètres de hauteur. Gravement blessé, il a été transporté en urgence à l’hôpital de Cologne mais n’a pu être réanimé et est décédé. Dans une conférence de presse organisée dans l’urgence, le porte-parole de la police régionale, Paul Kemen, a assuré qu’« aucune opération n’était alors en cours dans le secteur où a lieu l’accident ». Selon lui, un policier serait venu au pied de l’arbre pour donner à Steffen M. une carte mémoire d’appareil photo. Le journaliste serait tombé en tentant de la remonter via un système de câbles et poulies.

steffen1

Mais le collectif de zadistes Hambi Bleibt donne une autre version des faits. « Le SEK [unité d’élite de la police allemande] était en train d’arrêter un militant près du pont suspendu. Notre ami était apparemment en chemin pour filmer l’interpellation lorsqu’il est tombé », écrivent les militants sur leur site internet.

Les opérations d’évacuation de la Zad ont été immédiatement suspendues. Sur place, le deuil et la stupeur règnent parmi les militants et les policiers, selon le journaliste de la Tageszeitung Malte Kreutzfeldt« Nous sommes profondément bouleversés, a réagi le collectif de militants Hambi Bleibt. Nos pensées vont à ses proches, ses amis et tous ceux qui se sentent concernés. »

Les zadistes demandent l’arrêt définitif de l’évacuation. « Nous demandons à la police et RWE de quitter immédiatement la forêt et de stopper cette opération dangereuse. Aucune autre vie humaine ne doit être mise en danger. » De son côté, la compagnie, premier énergéticien d’Allemagne, a déclaré sur Twitter « regretter un accident tragique ».

La forêt de Hambach est devenue ces dernières années le symbole de la lutte contre le charbon en Allemagne. Occupée depuis six ans par des militants écologistes, elle est promise à la destruction par son propriétaire, la compagnie d’énergie RWE, qui souhaite exploiter son sous-sol riche en lignite. Sur les 4.100 hectares que comptait la forêt à l’origine, il n’en reste plus aujourd’hui que 200. À la suite du feu vert de la justice allemande, RWE entend en raser la moitié à partir du 1er octobre. Le gouvernement régional de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a lancé la semaine dernière l’évacuation de la Zad, officiellement pour « risques élevés d’incendie ».

steffen2

steffen5

steffen4

Posté par jl boehler à 02:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 21 septembre 2018

Bavière : croix gammée et AfD dans un champ

Vu d'avion !

afdAprès que des pilotes eurent découvert à Prackenbach, dans le district de Regen en Basse-Bavière, une énorme croix gammée et, à côté d’une inscription AfD, ils ont prévenu les services de l’État. Un fermier est accusé.  

C'est avec du lisier et du fumier qu'un inconnu a peint sur un champ à Prackenbach, le mot " AfD " et une croix gammée. Ceux qui se tenaient devant le terrain ne pouvaient pas reconnaître le message, mais plusieurs pilotes avaient photographié ces graffitis originaux. La photo, largement partagée via les médias sociaux, a fait sensation. L'enquête de police a permis d'identifier un suspect.

L'auteur de 34 ans a déclaré qu’il avait réalisé ces signes début septembre. Il prétend aussi qu'il ne voulait pas utiliser de panneaux. L'homme n'a aucun antécédent judiciaire, mais le propriétaire du champ, qui s'est chargé de faire disparaître ces inscriptions, a porté plainte contre lui.

Il y a plus de 30 ans, une affaire similaire avait eu lieu dans la vallée de Villé, à Breitenbach, où de tristes sires de la même idéologie d'extrême-droite avaient peint au désherbant les mots "Large Rivière" sur le terrain de football et les panneaux du village. L'un d'eux figure aujourd'hui parmi les trois personnalités célèbres de cette commune sur Wikipedia. Incroyable ! 

afd1Personnalités liées à Breitenbach sur Wikipedia :

  • Charles-Emile Freppel (1827 - 1891, né d'une famille de Breitenbach, devenu évêque de Angers, député du Finistère, fondateur de l'université catholique de l'Ouest)
  • Charles-Auguste Frantz (peintre originaire de Breitenbach)
  • Pierre Rieffel, leader du groupe autonomiste des Loups Noirs ! Sans blagues !

Posté par jl boehler à 03:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 20 septembre 2018

Le capitalisme s’auto-dévore au niveau mondial

Après la dégringolade de la bourse de Shanghai, les bourses du monde suivent le pas. En perdant en une journée les bénéfices réalisés en une année. On prend les paris - ce seront nous qui épongerons ces pertes.

wall_street

Il fallait s’y attendre – les bourses ne peuvent pas éternellement gagner de l’argent qui vient de nulle part. Et depuis le début de la semaine, c’est la dégringolade. Shanghai, Wall Street, Paris, Francfort, Tokyo – partout, les indices boursiers ne cessent de baisser. La compassion pour ces pertes reste toutefois limitée – même si, comme toujours, ce seront les citoyens et citoyennes qui devront régler l’ardoise. On nous dira une nouvelle fois que les spéculateurs-investisseurs soient «indispensables au système» et cela suffira comme justification pour injecter des milliards et des milliards dans ce système financier et boursier corrompu.

Le CAC 40 à Paris, le DAX à Francfort; Dow Jones et le NASDAQ à New York, les bourses à Athènes, Tokyo, Shanghait – toutes ont vécu un debut de semaine que l’on doit qualifier de «krach».

Les «traders» sont restés bouche bée devant les courbes sur leurs écrans qui montrent  les transactions effectuées par ordinateur sans aucune intervention humaine, mais pour une fois, ces automatismes n’ont pas généré de l’argent, mais ils en ont brûlé. On estime que le début de cette semaine aura coûté 3 billions d’euros à l’économie mondiale. Est-ce que le capitalisme tel qu’on le connaît, toucherait à ses limites ?

Si les responsables ne pouvaient pas trouver le moyen pour faire payer les autres, selon la bonne vieille devise «on privatise les bénéfice et on socialise les pertes», on pourrait même s’en frotter les mains. Car ce système boursier n’est autre qu’un casino géant où des boutonneux sortant des grandes écoles peuvent parier des sommes inimaginables sur des bénéfices ou des pertes. Tant que ce système fonctionne, «les marchés» sont heureux, encaissent des fortunes sans produire quoi que ce soit, sans donner de vraies impulsion à l’économie réelle, mais dès que la bourse tousse quelque part dans le monde, tout le monde en tombe malade.

Le meilleur moyen pour éviter ces «catastrophes boursières», serait de les abolir. Il est inconcevable que des start-ups n’ayant jamais gagné le moindre cent, soient évaluées plus fort que des entreprises industrielles vieilles de centaines d’années. Ce système est profondément malade et corrompu, et constitue peut être le plus grand fléau de notre époque. Combien de temps encore allons-nous accepter que ce soient ces «marchés» qui décident du bien-être de peuples entiers ? (selon "Euro-journalists")

Posté par jl boehler à 02:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 19 septembre 2018

Municipales 2020 : les tractations commencent à Villé

Partira, partira pas ? Retenez-le, il veut partir !

municipales4

Comme d'habitude, le maire de Villé réfléchit depuis longtemps à ce problème des municipales, et il semble qu'il soit en train de le résoudre du moins si l'on se fie aux bruits de couloirs. Et ces élections auront lieu dans 18 mois ! C'est donc urgent, surtout dans la statégie de nomination d'un premier adjoint après la démission pas très surprise de l'adjointe-conseillère départementale. Sa grande peur, c'est qu'il n'y ait pas de candidat au poste de maire (il est pourtant bien le seul à avoir cette peur).

Alors il aurait mis au point une stratégie de haute volée :

municipales

1) Désignation d'un 1er adjoint appelé à postuler au poste de maire et donc de mener la liste de la majorité sortante. Deux candidats de son équipe se seraient déjà fait connaître auprès du premier magistrat, qui hésite dans son choix. C'est le dernier qui sortira de son bureau qui aura raison, comme d'hab !

2) Et la solution de non-choix qu'il envisage : ne pas nommer de premier adjoint et mener lui-même sa liste aux élections. Pour convaincre les réticents de son propre camp, il soutient qu'il laisserait sa place à mi-mandat. Evidemment tout le monde connaît la valeur de ses promesses. Alors plus personne ne mord à l'hameçon... sauf ceux qui espèrent sa perte !

Quelle belle majorité solidaire nous avons à Villé ! 

Posté par jl boehler à 01:37 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

mardi 18 septembre 2018

Alcatraz, l'impossible évasion

Un des évadés de la prison d'Alcatraz envoie une lettre au FBI 55 ans plus tard

alcatrazAlcatraz était autrefois la prison la plus menaçante de la planète. S’en échapper était jugé impossible. Au minimum 36 détenus ont tenté de s’échapper par le passé, mais aucun n’a survécu. Tout a changé un jour en juin 1962. Un groupe de trois hommes a plongé dans les eaux tumultueuses de la baie de San Francisco pour s’échapper de « The Rock ». Leurs destins étaient inconnus jusqu’à ce que la police reçoit une mystérieuse lettre en janvier 2018 qui a tout changé et forcé le FBI à rouvrir son enquête. Lisez la suite pour en savoir plus sur l’incroyable évasion d’Alcatraz et sur ce qui est vraiment arrivé à ceux qui ont réussi à s’en échapper.

alcatraz1

C’était une journée de travail comme les autres lorsque le département de police de San Francisco reçut l’une de ses lettres les plus choquantes. La lettre disait: “Je m’appelle John Anglin. Je me suis échappé d’Alcatraz en juin 1962 avec mon frère Clarence et Frank Morris.”

Le cas de l’évasion d’Alcatraz est l’un des mystères non résolus les plus notoires de l’histoire américaine. Les fonctionnaires de l’époque ont dit que ces trois hommes étaient morts dans les eaux glacées la nuit de l’évasion. Mais était-ce un mensonge? Cette lettre dit-elle vraie ? Y avait-il une arrière-pensée derrière sa publication ?

alcatraz2

Posté par jl boehler à 01:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 17 septembre 2018

Villé : la guerre des paysans a-t-elle encore lieu ?

La dernière épicerie du bourg-centre a fermé !

DSCF0556

C'est fini, la dernière petite épicerie du bourg-centre a fermé définitivement ses portes, laissant pantois toute cette population qui n'a pas à disposition un véhicule pour se rendre à un supermarché périphérique. Laissant un centre-ville économique un peu plus fragilisé, alors qu'il est censé se développer ! Laissant les élus à leur seule réflexion concernant leur réélection dans 18 mois (oui, oui, malgré tous ses échecs, le maire de Villé songerait à se représenter).  Ah qu'il est loin le temps où Villé abritait près de 6 ou 7 épiceries (Knobloch, Meyer, Sadal, Jehl, ECO, Stephan, Heitz entre autres). Villé se meurt, il n'y a que le premier magistrat et son entourage qui ne le voient pas. Pourtant même le marché du mercredi matin baisse de volume. Alors quelles solutions de rechange ?

Des initiatives diverses 

DSCF0559

Le marché du terroir de Villé est une idée intéressante, permettant aux producteurs locaux d'écouler leur marchandise. Lancé en 2001 les jeudis soirs, il rassemblait près de 30 stands. Mais peu à peu, surtout les six dernières années, il s'est dégradé, notamment après le départ de deux éléments majeurs de ce marché, que malgré tout son investissement, ni la commune, ni la conseillère générale responsable du marché n'avaient su retenir. Au plus bas lors de l'abandon de fait de ses responsabilités dans cette affaire, le marché semble avoir repris depuis la prise en charge par un conseiller municipal bénévole. Il reste qu'une partie des "dissidents" du marché du terroir continue à faire bande à part dans les locaux de l'ancien Signal-Lux, alors qu'ils auraient pu s'intégrer au marché.

La concurrence arrive ! 

DSCF0561

Il s'agit certes d'un nouveau concept, le "drive", comme le pratiquent déjà depuis un certain temps nos voisins de Saint-Dié-des-Vosges, où ces agriculteurs villois s'étaient rendus pour copier le fonctionnement. J'en avais rendu compte sur mon blog.

  • A relire : 

Un drive fermier à Saint-Dié du 4 septembre 2017

Des agriculteurs du Val de Villé au drive de Saint-Dié du 17 février 2018.

Si l'initiative semble intéressante, pourquoi ne pas avoir regroupé tout ce monde dans une même association de la vallée pour dynamiser l'ensemble ? Cela ne ressemble en l'état, en voyant les listes des organisateurs et participants d'un côté ou de l'autre, qu'à une malheureuse "guerre des paysans" du Val de Villé d'un autre temps. C'est dommage, vraiment dommage ! La volonté de "monopoliser" l'organisation du marché affichée par le maire de Villé (pour s'accaparer de façon ridicule un mérite qui n'a jamais été le sien), ni les conflits latents de quelques personnes apparus à tous les niveaux, n'ont pas aidé. 

L'occasion n'est-elle pas enfin venue de relancer le tout ? avec la bonne volonté de tout le monde ? Ou va-t-on rester à de petits intérêts personnels et des querelles ridicules et mortifères entre les quelques paysans restants d'une vallée où ce sont surtout les friches agricoles et les ronces qui prennent le dessus ?

friche2

Posté par jl boehler à 03:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 16 septembre 2018

Cameroun : Boko Haram mène la vie dure aux éleveurs

La Banque mondiale vient de dévoiler un rapport sur l’ampleur des ravages causés par les membres de la secte islamiste nigériane Boko Haram, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, dans laquelle ces terroristes sévissent avec une violence plus accrue depuis l’année 2013.

eleveurs

En effet, dans un rapport intitulé «briser les obstacles au commerce agricole régional en Afrique centrale», cette institution de Bretton Woods, révèle que depuis 2013, Boko Haram a volé aux éleveurs de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, un volume de bétail d’une valeur globale atteignant 3 milliards de francs Cfa (6 millions de dollars).

Concrètement, apprend-on, sur une période de 5 ans, ce sont environ 17 000 têtes de bovins et des milliers d’ovins et de caprins, qui ont été emportés par des membres de cette secte islamiste, au cours de leurs attaques meurtrières dans les villages de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Au demeurant, cette estimation n’est que partielle, puisque les exactions de Boko Haram sur le secteur de l’élevage ne se sont pas limitées aux vols du bétail. Leurs attaques ont également eu des effets néfastes sur le fonctionnement des marchés du bétail, la prise en charge sanitaire des bêtes, ou encore le fonctionnement de l’activité d’élevage dans son ensemble.

Selon un rapport du ministère camerounais de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia), le secteur de l’élevage a payé le plus lourd tribut de la guerre contre Boko Haram, avec des pertes estimées à 54,8 milliards de francs Cfa au total, soit environ 65% des pertes globales. Ces pertes, apprend-on, sont consécutives, souligne le rapport, «aux vols, rapts, tueries d’animaux, etc., aux maladies animales et à la baisse de la valeur commerciale des animaux».

Il est à rappeler que Boko Haram est un mouvement insurrectionnel et terroriste d’idéologie salafiste djihadiste, originaire du nord-est du Nigeria et ayant pour objectif d’instaurer un califat et d’appliquer la charia.

Posté par jl boehler à 04:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 15 septembre 2018

Cela se passe dans le Val de Villé, à Lalaye

Une "bourse" pour les enfants 

Lalaye

Posté par jl boehler à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,