A Villé, les réunions du conseil municipal se suivent et se ressemblent.

supersonique2

Dans le "bourg-centre" de la vallée, les réunions se suivent, à intervalle très irrégulier et on peut les qualifier de trois adjectifs :

- Supersonique : 48 minutes selon un conseiller de la majorité municipale pour liquider un ordre du jour en 12 points ! Le mur du son est fracassé, on en est presque à  la vitesse de la lumière. Soit, en moyenne, 4 minutes par point inscrit à l'ordre du jour. Voilà évidemment qui empêche 19 conseillers de s'exprimer sur chaque point, qui empêche tout débat démocratique, comme le souligne d'ailleurs un membre de l'opposition : "On ne peut pas discuter ici !"

- Astronomique : C'est le terme employé à propos du réglage de l'extinction des lampadaires publics sur une certaine horloge. Astronomiques aussi, les sommes payées par le contribuable villois pour la fibre optique dont l'installation était prévue pour 2013, mais toujours retardée ! Et malgré les sommes payées par la commune, le maire ne connaît que très peu le dossier. "C'est comme ça!", une expression venant direct d'une dictature d'un autre monde.

mdr

- Comique : Les sujets abordés, les remarques de certains membres jouant les "gardes du corps" du maire, tout ça c'est édifiant ! "Si ça vous crée des ulcères, je veux bien vous rembourser". C'est vrai qu'il faut en rire pour ne pas pleurer. Et que dire de tous ces conseillers qui suivent le berger jusque dans les eaux froides du Giessen, et sans voir les barrières y jetées par quelques esprits malveillants le lundi matin de la journée du conseil. Et pourquoi donc un conseiller a-t-il insisté sur l'absence de Saint-Nicolas cette année ? On aurait encore pu écourter de 5 minutes la séance. Quant aux travaux forestiers qui rapportent 21 €, on en rit encore dans les foyers surtout lorsqu'on se rappelle que le maire avait proposé dans une séance antérieure d'adhérer à l'association des communes forestières. Quant au tarif de location de chalets de Noël, on décide de ne pas décider. Une conseillère proposant même la méthode mise au point par un certain Charles Pasqua (qui avait lui-même déjà copié Clémenceau) : "Si vous voulez enterrer un problème, renvoyez-le dans une commission...". MDR !

NB : ci-dessous, extrait de la presse locale (DNA du 13/12/2007).

astronomique