jeudi 9 novembre 2017

Paludisme : une nouvelle technique de dépistage mise au point

Un simple alcootest ! 

palu1

C’est une découverte qui pourrait révolutionner les politiques de lutte contre le paludisme. Des scientifiques américains ont mis au point une technique de dépistage hors du commun.

La découverte est bien surprenante puisqu’elle diffère de la méthode classique de dépistage du paludisme qui est en rapport avec les tests sanguins. Désormais, il vous sera possible d’ouvrir juste la bouche pour qu’on se rende compte que vous souffrez de la maladie ou non. Des chercheurs américains seraient sur le point de réaliser une nouvelle méthode de dépistage du paludisme.

L’utilisation d’un prototype d’alcootest serait à mesure, à partir de l’haleine, de donner notre état de santé. Selon les études de ces chercheurs, des examens faits sur des échantillons d’haleine de personnes atteintes de paludisme ont permis de démontrer que leurs bouches dégageaient une odeur particulière qui permettait de détecter la maladie.

Le prototype de l’alcootest a été testé sur des enfants au Malawi. Des études supplémentaires sont en train d’être effectuées pour finaliser cette nouvelle technique de dépistage. Alors que la maladie continue de faire de nombreuses victimes dans le monde, surtout en Afrique, l'alcootest pourrait devenir un moyen fiable de diagnostic précoce du mal, ce qui pourrait aider à prévenir ou diminuer les décès.

Rappelons que le paludisme est une maladie mortelle qui sévit dans 91 pays, notamment en Afrique et en Asie. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette maladie a été responsable de 429 000 décès dans le monde et a infecté 212 millions de personnes, en 2015.

Posté par jl boehler à 00:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :