Quand le pape vient à Strasbourg il va à la cathédrale, quand des chefs d'Etat étrangers viennent à Strasbourg ils vont au parlement européen, quand Giscard vient à Strasbourg il va au restaurant "au boeuf" à Blaesheim, quand Chirac vient à Strasbourg il va à la winstub "chez Yvonne", et, c'est bien connu,

Quand Jupiter vient à Strasbourg, il va au

bunnysbar2

bunnysbar

 Apéro et karaoké

Un collègue de promotion de Jupiter à l'ENA raconte le passé de fêtard du Dieu du Capitole : "C'était beaucoup de dîners, d'apéros, à l'académie de la Bière. Il sortait, mais les boîtes de nuit, ce n'était pas vraiment son truc..." Alors c'était quoi son truc ? "Il n'hésitait pas à partager ses talents de chanteur. On s'est fait deux ou trois karaokés, notamment un à Strasbourg qui s'appelait le Bunnies, vraiment bas de gamme, mais très sympa. Au programme de la playlist, "Que je t'aime" de Johnny Hallyday, mais aussi "Est-ce que tu viens pour les vacances ?" de David et Jonathan. "Pour moi, Jupiter aime plutôt Aznavour, Johnny... et De Gaulle ou Mitterrand en politique. La verticalité en musique et en politique se répondent ! Jupiter est le roi du karaoké et il a une connaissance encyclopédique de la chanson française".

bunnysbar3Sorties uniquement pour "oiseaux nocturnes"

bunnysbar1Nuits animées !

bunnysbar6Pas d'eaux minérales au menu !

bunnysbar4Le haut de gamme, svp

bunnysbar8Et encore un "spécial Capitole"

bunnysbar5Dernier verre avant la rentrée au petit matin !

bunnysbar7Conclusion !!!