dimanche 22 octobre 2017

33ème congrès de l'ANEM à Forcalquier (Alpes de Haute-Provence)

Ciel, notre maire-adjointe y était !

forcalquier1

Notre conseillère départementale, première adjointe au maire de Villé, a participé aux débats suivants : La montagne à l'avant-garde de la transition écologique - l'aménagement numérique de la Montagne un an après l'acte 2 de la loi Montagne - la résilience de la spécificité montagne. Bien que Villé n'est plus en zone de montagne, on aurait aimé connaître le contenu de ses interventions concernant le massif vosgien.

mozziconacci

Il est vrai que notre élue a l'habitude de fréquenter les toits, même si ce ne sont pas toujours les toits du monde (voir photo ci-contre). Mais peut-être a-t-elle même pu serrer la pince au maître de céans, l'ancien député-maire de Forcalquier Christophe Castaner, aujourd'hui porte-parole du dieu Jupiter, maître de la république française. Ou peut-être même à Jacqueline Gourault, ministre rattachée au ministre de l'intérieur Gérard Collomb, en charge de la cohésion des territoires. Celle-ci a dû recueillir toutes les sympathies de notre maire-adjointe lorsqu'elle a déclaré que pour les communes françaises les DGE (dotations globales de l'Etat) étaient en hausse. Même le maire de Villé va risquer de s'étouffer à l'annonce de cette brillante nouvelle. L'autre membre du gouvernement présent, Julien Denormandie, secrétaire d'Etat lui aussi à la cohésion des territoires, a renchéri en annonçant que le gouvernement n'oublie pas les territoires ruraux. A dire des bêtises, il vaut mieux être à deux. Et puis, il semble que ce cher Denormandie s'imagine déjà à la tête de LREM. Et pour y arriver, il faut bien soutenir ses ministres.

Pour faire plus sérieux, voyons plutôt le discours du porte-parole du gouvernement. 

En altitude, la météo peut vite varier. Malgré la reconnaissance de leur spécificité par deux lois dédiées (la dernière en décembre), les élus montagnards ne se départissent pas d’un naturel inquiet.

Et le changement politique radical en 2017 n’est pas forcément signe de temps clair pour eux, habitués à l’immuable baromètre gauche/droite. D’autant que les nuages s’amoncellent : raréfaction de la ressource publique, fonds de péréquation pénalisant, transfert obligatoire de l’eau aux intercommunalités en 2020, présence du loup… « On a le sentiment que la spécificité montagne est oubliée », s’est désolée Marie Noëlle Battistel lors de ce congrès de l’Association nationale des élus de montagne (ANEM), qu’elle préside et qui perd des adhérents.

Sans aucune langue de bois ?

castaner3

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, est revenu sur ses terres dire à tous ces montagnards (sans aucune langue de bois ?)  qu’après la pluie vient le beau temps. Lui qui, il y a peu, était encore maire de Forcalquier, revendique une approche innovante : « J’ai vécu la différence de culture entre la plaine de la Durance et la vallée de l’Ubaye, je suis à votre écoute. » Et de louer « l’intelligence territoriale » des élus de massifs, expérience inventive qui doit influencer les politiques de Paris.

La confiance est donc rompue entre l’Etat et les collectivités ? « La confiance, ça se recrée. Que dit le projet loi de finances en ce moment à l’Assemblée ? Pour la première fois, le budget global pour les collectivités va augmenter. (Mais peu de présents y croient). Il n’y aura pas de baisse des dotations. L’effort sera ciblé sur les 319 plus grandes communes. (et les autres ?) » Si le slogan de l’ANEM, le parti de la montagne, c’est bien “ni gauche, ni droite”, ce n'est pas l’esprit en marche à l’Elysée, plutôt "pas de gauche et surtout à droite". « Sur le sujet de l’eau, on est ouvert. La loi mérite d’être adaptée aux territoires » rappelle notre porte-parole macronien en réponse à une pétition du comité directeur de l'ANEM. Mieux, le secrétaire d’Etat Castaner a parlé d’alléger les procédures administratives pour les retenues collinaires : « Simplifions ! ». A défaut d’annoncer avec certitude la neige pour cet hiver, en météorologue optimiste, il prédit des éclaircies sur les hauteurs capitoliennes.

La motion de l'ANEM qui a fait sursauter Castaner

anem

Posté par jl boehler à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,