Faudra-t-il pallier la défaillance de la municipalité ?

march_1

Depuis 2001, le marché du terroir fonctionne à Villé tous les jeudi de 17 h à 21 h. Il rassemblait au départ près de 30 stands, était animé par des groupes musicaux ou autres, avait servi de support aux premières soirées-guinguettes.

Ayant été l'un des initiateurs de ce marché, florissant pour un temps, je ne puis être que désolé de la tournure prise.

Au point qu'on apprend qu'en ce mois d'août l'organisation n'est pas encore au point, voire inexistante. Après un premier appel de la conseillère générale, première adjointe, auquel peu de conseillers municipaux semblent avoir répondu, le premier magistrat a dû se lancer lui-même et promet qu'il retroussera ses manches le 17 août en compagnie d'une conseillère municipale. Et les autres jeudis, que va-t-il se passer ?

Il me semble qu'on n'en serait pas là, si la municipalité avait incité les exposants à se rassembler en son temps en association, comme je l'ai souvent proposé.

Pendant ce temps, où le marché de Villé est à la peine, d'autres marchés se développent aux alentours :

- Tous les lundis en soirée à Dambach-la-Ville

- Tous les mardis dans le Val d'Argent (villa Burrus)

- Tous les mercredis à Châtenois / Scherwiller

- Tous les vendredis à Saales

- Tous les samedi matin à Sélestat