dimanche 29 janvier 2017

Donald Trump va construire "The Wall"

Rien n’arrête le fantasque président américain, surtout pas le bon sens. L’un de ses premiers projets consiste à construire un mur entre le Mexique et les Etats-Unis. Dont le coût devrait être assumé par le Mexique.

mur2

Depuis la IIe Guerre Mondiale, le monde civilisé s’est efforcé de faire disparaître les murs et barbelés entre les pays, en cherchant la proximité et la paix avec ses voisins. Pour le nouveau président américain, c’est tout le contraire. Il s’attaque maintenant à un projet des plus fous – la construction d’un mur séparant le Mexique et les Etats-Unis. Et encore une fois, le monde regarde avec de grands yeux vers Washington en constatant que cet homme fait réellement ce qu’il avait annoncé. Même les choses les plus folles.

L’exemple historique que Donald Trump aime bien citer, c’est la Grande Muraille entre la Chine et la Mongolie. Longue de 21000 kilomètres, la Grande Muraille est la preuve matérielle pour Trump qu’une telle construction est possible, de plus « sans grues et pelleteuses », comme le président américain souligne. Ce qu’il ne dit pas, c’est que la construction de la Grande Muraille avait coûté de centaines de milliers de vies et avait duré plusieurs siècles. Mais ce que les Chinois ont accompli, ne représente qu’un défi pour Donald Trump qui veut faire construire ce mur en quelques années seulement.

Et il a déjà une idée très précise quant à la réalisation de ce mur. 12 mètres de haut (!), ancré à 3 mètres dans le sol, disposant, comme dit Trump « d’une belle grande porte pour que les ‘bons’ puissent passer », sans toutefois préciser qui, selon lui, seraient les « bons » et les « méchants ». Et puisque la construction d’un tel mur géant n’est pas donné (des experts estiment que le coût d’une telle réalisation se situerait, au bas mot, aux alentours de 26 milliards de dollars), il compte en plus faire payer – le Mexique !

Mister President sait déjà comment faire payer le Mexique malgré le refus du voisin des Etats-Unis – en appliquant des taxes d’importation sur des produits fabriqués au Mexique et en taxant également les virements des travailleurs d’origine mexicaine qui envoient tous les mois de l’argent en Mexique pour soutenir leurs familles.

Cet homme est dangereux et plus personne ne devrait avoir des doutes s’il fera ce qu’il avait annoncé. Oui, il le fera. Et certainement encore des choses pires que celle-là. Il serait temps que l’Europe réagisse et prenne les mesures nécessaires pour pouvoir se serrer les coudes. Tout le monde parle de réformes européennes, c’est le moment de les mettre en œuvre. Pour l’Europe et aussi, pour pouvoir stopper un Donald Trump qui risque d’apporter le feu et le sang au monde.

Posté par jl boehler à 18:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,