La réunion publique concernant l'accueil de réfugiés à l'ancienne gendarmerie a finalement eu lieu. Le site officiel de la commune de Villé, d'habitude peu fourni, avait pourtant bien précisé que l'invitation s'adressait aux villoises et aux villois. Pourtant, dès l'entrée, il fallait se rendre à l'évidence : 70% des personnes étaient inconnues à Villé. 

On pouvait donc se demander qui étaient ces étranges visiteurs d'un soir. Personnellement, j'en ai reconnu un seul : l'animateur local venu de Neubois, ancien guitariste de rock dit identitaire et ancien président du mouvement d'extrême-droite "Jeune Alsace", à savoir Fabrice Lauffenburger. Celui-là même qui en son temps avait tenté de poursuivre mon blog en diffamation, avec un résultat dont il ne se vante pas. Voir : Antifalsace du 30/05/2010

philipot

Quant aux autres qui ont pris le micro pour reprendre à chaque fois le même refrain, il s'agissait selon les renseignements pris d'une délégation de conseillers régionaux FN du Grand-Est, non seulement du Centre-Alsace mais aussi de Haute-Marne et des Ardennes ! J'ai compté : nous avons eu droit à dix fois le même papier (pour un plan d'austérité, c'est réussi). Et avec ces dix, on a appris que c'étaient eux le peuple (nouveau slogan de la Marine). Il ne manquait que le trop célèbre Florian Philipot qui n'a pas dû trouver Villé sur sa carte Michelin.

Et évidemment, ces jeunes élus encore un peu naïfs face à des militants rôdés étaient accompagnés d'un pseudo-journaliste qui témoignait d'un séjour en Syrie, en Irak, et Libye et j'en passe. Idyllique ! Les djihadistes violeurs se farcissaient des dizaines de vierges. A se demander pourquoi ils se faisaient exploser pour rejoindre d'autres vierges au paradis.

Bien que n'étant pas conseiller régional, je me suis permis de parler à mon tour au micro. A ma grande surprise, c'est moi qui ai été le plus applaudi. Les rois-mages patriotes FN en ont profité pour s'éclipser. Seule, la jolie Julie Abraham est restée un instant, pour hurler le seul mot de son vocabulaire de choc : "Menteur". Oui mais qui ça ? on ne le saura jamais.

didelot

luczka

julia

 - NB : bientôt le résumé de la deuxième partie de la réunion.