Des municipalités dans l'impasse

FTV_009

Les anciennes Filatures et Tissages de Villé laissent encore et toujours des traces dans le Val de Villé, notamment par leurs conceptions de cités ouvrières. A leur cessation d'activités dans les années 50, les dirigeants vendirent les maisons d'habitation y compris la voirie, ce qui fait qu'aujourd'hui encore un certain nombre de rues restent du domaine du privé, notamment à Villé et Fouchy.

A Villé, le nouveau propriétaire a fermé les rues avec des portails. Sur la rue de Bassemberg, les locataires se voient obligés d'enlever un cadenas qui verrouille une chaîne, d'ouvrir le portail, d'entrer et de refermer le portail. Idem pour les automobilistes. Il ne faut pas être pressé de rentrer chez soi, surtout si l'on habite au fond de la cour. 

Sur la rue de Breitenau, heureusement l'accès par le portail ne donne que sur des terrains non construits. Les propriétaires fonciers désirant se rendre sur leur terrain sont priés de demander la clé du cadenas à un habitant voisin. Et tant mieux s'il est là, tant pis s'il est absent !

Autre cas de figure, celui de la rue de Neuve-Eglise, où la rue appartient aux nouveaux propriétaires. Heureusement que ce n'est que celui du bout de la rue qui l'a obstrué par un abri. Les habitants peuvent donc garer leur voiture sur leur propriété. La municipalité n'ayant pas souhaité bitumer la rue, les propriétaires qui ont réalisé le travail à leurs frais n'ont alors plus souhaité vendre. La municipalité s'est donc vue obligée de détourner le sentier multi-activités qui devait longer le Giessen et rester au fond de la vallée, vers la rue de Luttenbach. Le sentier devient brusquement plus raide que le col du Tourmalet. Pas forcément une réussite.

Priv_

tourmalet

Situation confuse à Fouchy !

fouchy

A Fouchy, la situation de la rue du Giessen laisse perplexe. Située pour moitié sur la commune de Lalaye et pour moitié sur celle de Fouchy, la municipalité s'est débattue dès les années 1995 - 2001 pour faire de cette rue une voie communale. L'éclairage n'a pas été rénové depuis l'époque des FTV (soit dans les années 50), alors que la communauté des communes et le SDEAU ont réalisé les travaux de canalisation. Tout comme ce serait la municipalité de Fouchy qui se charge du déneigement.

Une enquête d'utilité publique a été lancée, un notaire a été chargé d'établir les actes de vente de la rue devenue propriété de tous les riverains. Mais la procédure s'arrêta du fait de l'un ou l'autre propriétaire récalcitrant.

Par la suite, dans les années 2005, des propriétaires ont obtenu des permis de construire (alors même qu'ils n'avaient pas d'accès à la voie publique). Et aujourd'hui un riverain s'est même permis de poser un panneau d'interdiction de circuler dans la rue (voir ci-dessus). Des affaires qui risquent surtout d'engorger les tribunaux et d'enrichir les avocats... 

fouchy1