Cela ne se passerait pas comme ça à Villé

"La fille du maire de Puteaux porte plainte parce-que je suis passé deux fois dans sa rue !"

puteauxJe sors du commissariat de Puteaux, suite à une plainte déposée contre moi par Emilie Laviec-Franchi, la fille du maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi et la soeur du conseiller départemental de Puteaux Vincent Franchi. Elle m'accuse d'avoir emprunté sa rue à 2 reprises en 1 semaine

Elle explique dans sa plainte qu'elle a peur pour ses 3 enfants en bas âge et qu'elle envisage de consulter un médecin pour le traumatisme subi. Cette plainte fait suite à la diffusion d'un reportage sur France 4 sur la piétonnisation de la rue Saulnier. J'ai expliqué à la police que j'ai effectivement répondu à une interview dans la rue, que par ailleurs le chef de la police municipale de Puteaux était - comme par hasard - présent à ce moment là et que par conséquent la fille du maire était parfaitement protégée, et qu'enfin j'habite le quartier (rue Voltaire) et qu'il m'arrive donc de passer fréquemment par la rue Saulnier.

Je ne sais pas si cette plainte aura une suite. Mais il est étrange d'avoir à se justifier sur ses déplacements dans sa propre ville.

Vous rendez-vous compte de l'état d'esprit de cette famille qui va jusqu'à mentalement privatiser un espace public, une rue, où pour - ici - le bon plaisir de la fille, certaines personnes n'auraient pas le droit de circuler, sous peine de menace de convocation au commissariat et peut-être au tribunal. 
Nous ne sommes plus loin de la dictature.

Christophe Grébert

 

C'est ce que raconte sur son blog "Mon Puteaux" Christophe Grébert, conseiller municipal de Puteaux et blogueur bien connu. Voici la présentation du sujet évoqué pour justifier la plainte : 

À quelques encablures du fief des Balkany, autre commune, même mœurs : favoritisme et dérapages sont les deux piliers de la politique municipale. Dernièrement c’est une rue que Mme la Maire décide à la surprise générale de rendre piétonne sans qu’aucune utilité ne soit avérée et sans concertation au conseil municipal : coup de chance, sa fille vient d’acheter un grand appartement dans cette petite rue devenue si calme… À Puteaux, on est maire de père en fille, les frères sont adjoints, les enfants sont servis…bref la famille c’est sacré. Un élu Modem dénonce et va porter avec François lundi la casserole décernée à Mme la Maire par l’association anti corruption Anticor.