Les vols de bois sont de plus en plus fréquents, et les voleurs trop rarement découverts et punis. Surtout que certains traficants de bois (peut-on les appeler autrement ?) utilisent une méthode pratiquement imparable : 

bois2

1) Ils passent comme d'honnêtes gens dans les mairies, consultent le cadastre et repèrent les parcelles sans propriétaire, ou avec propriétaires habitant au loin, ou avec propriétaires en indivision (héritage souvent non conclu).

2) Ils exploitent les parcelles détectées (souvent des coupes à blanc) et emmènent le bois de suite. Et les parcelles sont nombreuses avec les fermetures d'usines ayant entraîné l'exode d'une partie de  la population active.

Ni vu ni connu ! Le propriétaire ne risque pas de porter plainte, ni de découvrir son voleur. Il serait pourtant facile dans nos mairies d'empêcher ces  délits : il suffit de ne pas laisser accès au plan cadastral, ou du moins ne pas donner de copie, à des consultants ne pouvant justifier d'une propriété dans le secteur requis !