Les élections départementales auront lieu dans deux mois et on commence à peine à connaître des candidats ! Les premiers à se mettre sur les rangs ont été le tandem Bierry-Mozziconacci  de l'UMP, paraît-il, car l'historique de ces deux personnages prouve qu'ils ont surtout comme conviction l'ambition personnelle par la valse des étiquettes.

Rappelons leur CV : 

BIERRY_Fr_d_ric

- Frédéric Bierry : entre en politique en 1993, où il parcourt la circonscription législative Molsheim - Villé avec son maître à penser Alain Ferry, candidat sans étiquette, mais qui avait déjà passé par les cases "Fédération des Elus Socialistes et Républicains" du Bas-Rhin et "Mouvement des Réformateurs" où la voie était bouchée par le sortant Jean-Marie Caro. C'est sur cette ligne tortueuse que Frédéric Bierry est devenu l'attaché parlementaire d'Alain Ferry, puis maire de Schirmeck, puis conseiller général. Une voie si tortueuse qu'il a glissé comme tous les "sans étiquette" vers l'aspirateur UMP.

 

MOZZICONACCI_Frederique

- Frédérique Mozziconacci : entre en politique au conseil municipal de Villé en 2008, pour être élue conseillère générale en 2011.Elle se dit alors centriste sans étiquette, plutôt de droite, comme son suppléant Roland Mangin, ancienne figure de proue de l'UDF. Mais la donne va vite changer, surtout au referendum pour le conseil unique d'Alsace, où notre conseillère au sens politique très aigu se rapproche du conseiller d'extrême-droite, provisoirement rallié à l'UMP pour motif de réélection, Christian Chaton (si, si, elle a même ses commentaires sur la page facebook de ce dernier), pour exiger la fusion des cantons de Sainte-Marie-aux-Mines et Villé. Hélas trois fois hélas pour ces deux-là, l'électeur alsacien n'a pas voulu de cette fusion. Et voilà que pour sauver son poste, après avoir en vain réclamé le rattachement du canton de Villé à Sélestat, cette chère Frédérique se raccroche au canton de Mutzig et surtout à la pieuvre UMP pour s'opposer à la grande région Alsace - Lorraine - Champagne - Ardennes.

Voilà un tandem de sortants dont tous les électeurs attendent de connaître le bilan, peu visible pour l'instant. Les tracts et surtout les réunions publiques nous éclaireront à coup sûr.