kennel

Toute l'Alsace se rappelle des joyeuses vacances passées à Abidjan par le président du Conseil Général 67 Guido Kennel et son vice-président Etienne Wolf. Et l'on se rappelle dans quelles conditions elles avaient eu lieu, même si on n'a jamais pu établir avec certitude qui a payé ces voyages. Toujours est-il que le gouverneur d'Abidjan Robert Mambé Beugré, venu à Paris au congrès de l'AIMF (association internationale des maires francophones) dont il est vice-président, n'a pas oublié son compère Kennel et a fait un détour par Strasbourg pour retrouver son ancien hôte du mois de février.

 Car notre sympathique gouverneur n'a pas oublié les belles paroles prononcées par notre président bas-rhinois à l'hôtel de ville de la capitale lagunaire, où il prétendait « s'informer sur les secteurs dans lesquels l'expertise française pourrait trouver application en Côte d'Ivoire et sur les priorités du district d'Abidjan. » Et cette fois-ci Beugré ne s'est pas trompé, son GPS l'a conduit tout droit à l'hôtel du département du Bas-Rhin !

Guido et son accompagnateur Etienne Wolf, suite à leur « expertise vacancière », ont emmené la délégation ivoirienne jusqu'aux locaux du SDIS où notre cher Robert Mambé Beugré s'est vu remettre 24 défibrillateurs ! Tout neufs ou usagés comme les vieux bus fournis par la CTS à Abidjan ? Nous n'avons pas réussi à le savoir. Toujours est-il qu'il existe deux types de défibrillateurs, les automatiques et les semi-automatiques, et Beugré a reçu 19 semi-automatiques et 5 automatiques. Une démonstration a même été organisée, au point que le bulletin officiel du district d'Abidjan parle au retour de sa sympathique délégation de progrès pour les victimes d'AVC (arrêt vasco-cérébral) plus simplement dit, d'hémorragie cérébrale. Il faudra encore envoyer un médecin en Afrique pour apprendre à Beugré la différence entre un AVC et un arrêt cardiaque, et que le défibrillateur c'est pour les arrêts cardiaques !

Espérons que le voyage (qui aura lieu dans la foulée) de quelques pompiers à Abidjan pour expliquer encore une fois le fonctionnement et l'utilisation du matériel sera de quelque utilité. Sinon, ce cadeau sera de l'argent jeté par les fenêtres. Et qui va assurer la maintenance nécessaire ? On n'aimerait pas que ces appareils soient abandonnés dans un coin d'une caserne de pompiers africaine. Rappelons qu'un défibrillateur revient à 1500 € environ, et que le cadeau de Guido vaut donc un montant de 36000 €. Mais on peut-aussi se poser la question de savoir si les défibrillateurs étaient la bonne priorité. Car, après avoir quitté son cher ami Guido, Beugré s'est rendu au congrès annuel de l'AIMF où il a pu serrer la pince au président de la République François Hollande et où il a été affirmé par tous qu'en matière de santé l'Afrique entière avait trois priorités : la lutte contre le SIDA, la gratuité des soins et la formation du personnel de santé.

Guido aurait-il pris son expertise par le mauvais bout ? D'ailleurs un commentateur africain a jugé cette affaire : « La Côte d'Ivoire est devenue comme un petit village somalien, où une population estimée à plus de 17 millions ne vit que de petits dons entre copains ». Enfin, une question qui chiffonne tous les internautes alsaciens : « Sur son mur facebook, notre Guido départemental, aspirant-sénateur, présente des photos de toutes les coupures de rubans, de toutes les inaugurations et toutes les réceptions auxquelles il participe. Pourquoi cette offrande aux Africains n'y figure-t-elle pas ? Aurait-il honte ? Ou voulait-il encore la cacher à son ami Charles Buttner , qui le considère plus comme un faux-frère qu'un compagnon à l'UMP ? »

Les photos que vous n'avez pu voir sur le mur facebook de Guido 

d_fibrillateur

defibrillateurs2

d_fibrillateurs3

d_fibrillateurs4

d_fibrillateurs5