20071030_DNA024861L'enquête d'utilité publique du contournement de Châtenois n'est pas encore lancée que certains remettent déjà tout en cause, sous prétexte qu'une 2x1 voie serait suffisante. Rappelons quelques données : sur le plan économique, la RN 59, le contournement de Châtenois, le tunnel de Ste-Marie-aux-Mines font partie d'un axe économique est-ouest permettant le développement de toute l'Alsace Centrale de Marckolsheim (voire Fribourg) vers la Lorraine et vers Paris. Une zone industrielle interdépartementale est d'ailleurs prévue au Danielsrain. De nombreux arguments militent pour la mise à 2x2 voies du contournement de Châtenois : avec 20000 véhicules/jour la route actuelle est déjà surchargée, et pas seulement à quelques heures de pointe, et le trafic va aller en augmentant. Sur le plan sécuritaire, tous les experts reconnaissent qu'à partir de 17000 véhicules/jour, une route mérite d'être à 2x2 voies, ce type de chaussée étant 8 fois plus sécuritaire qu'une 2x1 voies. Ne réaliser que ce type de voie ne fait que déplacer les bouchons dans les vignes : les viticulteurs de Châtenois seront heureux de récolter des raisins à l'oxyde de carbone. Et de nombreux usagers, par commodité, continueront donc à traverser Châtenois, seule agglomération traversée sur l'axe Fribourg-Paris et de provoquer des nuisances et des gênes aux riverains ! Ceux qui en doutent peuvent aller s'informer auprès des habitants du lotissement du giratoire de Val de Villé !

N'oublions pas plus d'intégrer ce contournement dans le développement des vallées de Ste-Marie-aux-Mines et Villé. 13000 usagers circulent, à partir de Val de Villé, sur la RN 59 vers la vallée de Ste-Marie-aux-Mines, 7000 sur la D 424 vers Villé. C'est à Châtenois que ces deux flux se rejoignent, et il n'est donc pas illogique de concevoir le tronçon Val-de-Villé - A35 en 4 voies.

On peut se demander dans quel but certains proposent une 2x1 voies ? Ainsi, Jean-Marc Riebel, conseiller régional EELV, président de la comcom du Val de Villé, qui lie la RN 59 à "une règlementation forte du trafic des poids-lourds, avec une interdiction du transit international et une réorientation du trafic interrégional vers le tunnel de Ste-Marie-aux-Mines". Position surréaliste car c'est en ouvrant ce tunnel à tous les poids-lourds qu'on va le rentabiliser et le rendre moins cher. D'ailleurs, le transport de grand transit ne représente que 15% du trafic poids-lourds. Le passage dans le tunnel de tous les camions libérerait d'autant les cols. Sa position rejoint celle tout aussi utopique d'Alsace-Nature ! Mais la position qui me semble la plus incohérente est celle du futur candidat EELV Daniel Ehret qui limite sur son blog son analyse au gain de temps : "grâce à la 4 voies, combien de temps gagnerait l'automobiliste ? deux minutes, trois minutes..." Voilà une vision bien réductrice qu'aucun usager ne cautionnera ! Et évidemment il voit tous les poids-lourds passer au nord ou au sud du massif ! S'il croit trouver un seul transporteur acceptant de passer par Saverne ou Belfort pour se rendre de Sélestat ou Colmar à Lunéville ou Nancy, il se berce de douces illusions.

Soyons réaliste sur le plan économique, sécuritaire et écologique : nous n'y arriverons qu'avec une 2x2 voies pour contourner Châtenois, et un nouveau tracé de Val-de-Villé à Lièpvre ! En 1999, tous les acteurs politiques, de Jean-Claude Gayssot (PC - ministre des transports), Christian Pierret (PS - ministre de l'Industrie), Dominique Voynet (Les Verts - ministre de l'environnement), Adrien Zeller (UMP - président du Conseil Régional), Philippe Richert (UMP - président du Conseil Général) et la grande majorité des élus locaux ont accepté l'inscription au contrat de plan Etat - Région 2000 - 2007 d'une 2x2 voies contournant Châtenois et du tronçon Lièpvre - Val-de-Villé ! Alors que nous avons pris 10 ans de retard dans le développement du Centre-Alsace, autant du fait d'opposants catégoriels que de l'absence d'engagement des élus concernés par les différents aspects du dossier,    les usagers et les riverains vont-ils encore accepter longtemps d'être les dindons de la farce de quelques utopistes procéduriers ?