mercredi 27 avril 2011

Ecologie opportuniste

presidentielles_2012_nicolas_hulot_europe_ecologieL'opportunisme électoral n'est ni une science nouvelle, ni une science exacte. Tous les partis en ont fait l'expérience en faisant élire des candidats qui n'ont pas leurs idées, voire des idées contraires. Nous n'allons pas entrer dans les détails, mais le Val de Villé, l'Alsace, la France en ont connu de "soi-disants miltants de partis" qui ne paient même pas leur cotisation au parti qu'ils prétendent soutenir... pour mieux filer ailleurs. Même Cohn-Bendit est dans ce cas ! Quant à la vallée, les cotisants à EELV sont pratiquement inexistants, selon les dires mêmes de dirigeants régionaux, y compris chez les élus. Alors, au pont de Kehl, pour une manif' d'envergure, les écologistes "purs et durs" voient sauter de son hélicoptère un certain Nicolas Hulot, devenir brutalement antinucléaire (il paraît que Fukushima l'a converti, mais moi je crois plutôt que c'est son ambition personnelle), et exiger des primaires "sur mesure" pour qu'il soit désigné comme candidat écologiste en 2012 ! La récupération est là. Les vrais écologistes vont forcément se sentir bernés, quant aux autres vadrouilleurs de droite à gauche en passant par le centre (et pourquoi pas un jour par le FN ?) pas de regrets, Hulot ne fait que leur rendre la monnaie de leur pièce ! Quant à faire de Hulot un militant de gauche (les Verts se disant de gauche) il faudra patienter. D'ailleurs, comme son Nicolas concurrent, n'ira-t-il pas déjeûner pour un chèque chez  Loréal-Bettencourt ?

Posté par jl boehler à 00:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,