originalExtraits de la gazette "Arrêts sur images" : "Cigares payés par le contribuable, conflits d'intérêt, permis de construire de complaisance, missions fictives : les turpitudes de certains ministres français éclatent au grand jour. Avec difficulté : il a fallu trois longs jours à TF1 pour consacrer un reportage à l'affaire Bettencourt. Et encore... le nom de Eric Woerth n'y figurait-il pas ! (-) "En Allemagne, Woerth aurait été appelé à démissionner" affirme Stephen Simons du "Spiegel"... (-) C'est parce-que l'atmosphère, en France, devient très étouffante, que nous décidé de recruter un nouveau chroniqueur nommé Didier Porte, oui, celui qui vient d'être licencié par France Inter. Porte a accepté immédiatement. Nous en sommes très heureux pour vous ... et pour le pluralisme. Il est fini, le temps où les médias du pouvoir, ou de grands groupes économiques, pouvaient faire taire une voix dérangeante. Une alternative existe. Elle s'organise chaque jour. Grâce à vous. La prochaine chronique de Didier Porte ? Jeudi prochain, évidemment. Comme sur france Inter. Et à 7h53 : la meilleure heure pour l'humour, comme chacun sait. Soyez au rendez-vous."