service_publicPour la lutte contre le démantèlement du service public, ce sont en général les fonctionnaires concernés par la suppression de leur poste et les usagers qui prennent en main la lutte. Les élus restent en général très en retrait et tiennent un discours très timoré : "On est contre la fermeture, mais il n'y a pas grand chose à faire." C'est ce qu'on vient encore d'entendre dans la circonscription Molsheim-Villé à propos des fermetures des postes de Romanswiller et Balbronn. Hé oui, difficile d'y faire quelque chose, lorsque pendant des années on a soutenu sans réserve la politique ultra-libérale du parti dominant et qu'on a fait allégeance au député UMP de la circonscription qui soutient à l'Assemblée Nationale cette politique d'atteinte au service public ! Chers élus qui prétendez tout et faites le contraire, mettez vos actes en harmonie avec vos paroles, ou bien...démissionnez, si ce n'est pas encore fait !