auto_2086Le col de Fouchy était autrefois réputé pour sa course de côte annuelle comptant pour le championnat de France de la montagne. C'était "l'évènement" de l'année et beaucoup de jeunes allaient même camper dans le col trois jours et trois nuits durant pour assister aux essais et à la course des bolides. Depuis quelques années, cette course n'a plus lieu pour diverses raisons, notamment la démobilisation des associations locales. Cette année, le 6 mai, un nouveau type de course a eu lieu dans le col, celle des "vieilles voitures", qui devait être plus "une promenade de santé" de vieux modèles qu'une véritable course. Et déjà certains riverains protestent : "Nous ne nous réjouissons pas et ne cautionnons pas du tout l'organisation de courses automobiles sur la route du col de Fouchy. Nous y sommes opposés et lutterons contre leur grand retour.(-) Pour nous, riverains, ce lieu sert de cadre à notre développement économique, agricole, écologique, touristique, mais aussi familial et sportif. Cet écrin de verdure tant apprécié par des visiteurs fidèles, est transformé, violé, agressé par des utilisateurs irrespectueux encourageant la violence routière. Ces derniers ne font que la démonstration de leur mépris pour cette nature qui les accueille en pratiquant une discipline bruyante et élitiste qui n'a plus sa place dans un monde qui suffoque et donc qui n'a plus sa place dans le col de Fouchy." A chacun de se faire son opinion et, pourquoi pas, de la donner.

Dernière minute

hickelorraineAu moment où paraît cette lettre ouverte, nous apprenons que le rallye Alsace-Vosges (dont une des spéciales s'est déroulée hier de Breitenbach au col de la Charbonnière) a été endeuillé à Denipaire (près de Saint-Dié) : un photographe de 47 ans accompagnant un journaliste a été fauché par une des voitures de course. Les raisons de l'accident, seraient, selon les organisateurs un problème de freins sur la voiture à l'origine de l'accident, qui aurait amené celle-ci à sortir de la route. Loin de moi cependant l'idée de rapprocher les deux courses : l'accident pose un problème de sécurité sur les "vrais" rallyes, les motivations des riverains de Fouchy sont plus liées à la qualité de vie.