basaccuAlors que le prix du fuel et du gaz sont partis à la hausse de manière générale, de nombreux habitants de nos campagnes, mais aussi de nos villes, se remettent au chauffage au bois, ne serait-ce qu'en appoint (cheminée, etc...). Ils redécouvrent ainsi que le bois nécessite plus de contraintes (stockage, manutention) même lorsqu'il est livré à domicile par un fournisseur. Il y a aussi plus de risques, notamment en feux de cheminées, et donc plus de précautions à prendre (utilisation de bois sec, nettoyage plus fréquent de l'appareil de chauffage et du conduit de cheminée). Si le bois est en regain d'utilisation, il y a pourtant des raisons : il est moins cher...mais le reste-t-il vraiment ? Alors qu'il y a très peu de temps le stère de bois se négociait livré à 30 € (parfois même déjà façonné en bûches de 33 ou 50 cm), il est monté cette année à une moyenne de 60 à 70 € ! Et encore la demande est telle que plus aucun fournisseur n'est en mesure de livrer du bois sec ! Certains importent même du bois des pays de l'Est , Lithuanie notamment, dont le prix, transport compris, peut atteinte 100 € la palette de 1 stère ! Le bois est un moyen de chauffage certes plus écologique que d'autres combustibles, mais son prix fluctue aussi avec la demande. Alors, à utiliser, mais en s'y adaptant le plus possible. Ne sont gagnants que ceux qui peuvent exploiter eux-mêmes des parcelles forestières.